24 septembre 2009

Canal de Berry à vélo : ça roule !

canal3.jpg80 représentants des communes sont venus échanger avec le Conseil Général sur le projet canal de Berry à vélo. Chacun s'inquiète et demande des précisions sur le financement, pour lequel il reste quelques choix à faire, mais personne ne remet en cause l'intérêt du projet.

Les témoignages de la Région Centre et de la commune de Marseille lès Aubigny sur l'impact de la Loire à vélo ont ajouté à cette vision commune positive qui semble se dessiner.

On n'est pas au bout, mais on avance !

Commentaires

La part « département » de ma taxe foncière a augmenté de 19,37% !!! Ce n’est pas indispensable de
permettre à quelques « BOBO » locaux de se dandiner à vélos sur les bords d’un canal. 80 représentants de communes qui passent leur temps, comme vous, à compter dans le porte monnaie des autres, si l’on ajoute un voyage en Chine qui en période de disette budgétaire ne se justifiait absolument pas, tout cela fait que cette augmentation passe très

Écrit par : Croquignol | 26 septembre 2009

Vous avez deux ou trois fois tort mais comme ce que vous dites est partagé par un certain nombre de personnes, autant y répondre.

Tort de qualifier de bobos les promeneurs du dimanche qui se balladent en vélo en famille ou entre amis. Ce que l'on constate, sur des parcours de ce type, c'est que les usagers sont d'abord les habitants du coin. Le long du canal de Berry ce seront d'abord les habitants de l'agglo de Bourges, ceux de Vierzon ou Saint-Amand, ceux des communes rurales. Et pourquoi pas ceux de Sologne venus se ballader plus au sud ?
Tort de négliger l'intérêt qu'il y a à offrir un loisir gratuit et sécurisé à des dizaines de milliers de personnes, y compris celles à mobilité réduite. Il n'est pas neutre du tout de s'intéresser aux sports et loisirs de nature après des décennies où ce sont des loisirs largement commerciaux (et donc infiniment plus coûteux pour les familles) qui se sont développés : parcs d'attraction, complexes divers, piscines ludiques, ... Sans opposer, il y a là un complément utile et manifestement apprécié. Parlez-en avec les communes du bord de Loire entre Belleville et Marseilles lès Aubigny : elles en sont désormais convaincues.

Tort aussi de faire le lien avec vos impôts : nous avons suffisamment anticipé sur ce projet pour le faire inscrire au bon moment, au schéma européen, national et régional des vélo-routes. Nous drainerons donc dans le Cher des financements très significatifs, de l'Europe, du Contrat de Projet Etat-Région, de la région. La part "locale", qui s'étalera sur une dizaine d'années sera donc largement accessible. Le projet est en effet limité à 20 millions d'euros soit 2 par an sur 10 ans dont plus de la moitié extérieur au Cher (entendu comme département + communes ou leurs syndicats). Il n'y a rien là d'insurmontable, si l'on en fait le choix et si l'on sait en répartir la charge de façon acceptable pour les plus petites communes.

Et puis, ce sera aussi un levier utile pour l'économie locale : là aussi, les expériences précédentes et la Loire à vélo en atteste : développement des services autour des loisirs (location de vélo, ...), soutien au commerce de proximité, recette pour les sites remarquables, développement de l'hôtellerie et de la restauration, ... Renseignez-vous !

Ce qui fait augmenter vos impôts, ce sont les choix de vos amis de droite. D'une part, les responsabilités qu'ils ont confiées aux départements sont loin d'être compensées par les ressources transférées. D'autre part, la question du financement de la dépendance n'est pas réglée et pèse de façon de plus en plus lourde sur les finances départementales, des familles et de la sécurité sociale. Le gouvernement repousse devant lui cette question qu'on nous annonçait à l'ordre du jour du Sénat pour le début 2009 et qui est désormais repoussé sine die. Enfin, la crise de l'immobilier, résultat d'une crise profonde d'un système capitaliste non régulé, a fait chuter les "droits de mutation" (frais de notaire), une des ressources des Conseil Généraux, de près de 30 % (5 à 6 millions d'euros pour le Conseil Général du Cher).

Voilà, les impôts qui augmentent c'est l'ultra-libéralisme triomphant (la crise) + le Sarkozysme (le bouclier fiscal rendant l'Etat impécunieux et "empêchant" une compensation correcte des transferts) + la politique de l'autruche (pas de réponse aux véritables besoins des aînés).

Beau bilan pour vos copains de droite.

Écrit par : Irène Félix | 27 septembre 2009

Belle démonstration, un peu agressive toutefois, n’oubliez pas qu’en politique il faut se justifier en permanence.
Vous ne m’avez pas répondu concernant le voyage en Chine.
PS : Depuis l’avènement de FTR je n’ai plus d’amis à droite

Écrit par : Croquignol | 28 septembre 2009

La Chine, c'est un pari sur le développement de relations économiques "équilibrées". Je ne prétends pas être une grande stratège de l'économie politique. Disons que là-bas, ils sont nombreux, qu'ils ont un marché énorme, un appétit de consommer terrible (et du point de vue de la planète, terrifiant), des capitaux disponibles. Je ne sais ce qu'il en sortira mais je pense qu'aucune entreprise et aucun territoire ne peut et ne doit se désintéresser de la Chine et de l'Inde.
Peut-être un (deuxième) sauvetage de Two Cast ? l'Agence de Développement du Cher y travaille d'arrache-pied. On ne gagne pas à tous les coups. Let and see.


PS : Vous me voyez désolée que vous ayez perdu vos amis ! ;-)

Écrit par : Irène Félix | 29 septembre 2009

A propos de la Chine, j'ai été personnellement moi aussi choqué par ce voyage... qui a fait l'unanimité à gauche comme à droite. Et pour cause : l'équipe du président Rafesthain avait joué finement en invitant aussi des personnalités de l'opposition de droite.

Je crois me souvenir que ma gauche s'était d'ailleurs émue de l'attitude de M. Sarkozy face à la chine en allant lécher les bottes du pouvoir en place au moment des jeux olympiques.

Je regrette que vos arguments à propos de ce voyage soient une synthèse des discours convenus que l'on entend à droite comme à gauche dès qu'il est question de la Chine.

Très intéressant de constater qu'un pays qui bafoue les droit de l'homme peut être traité différemment selon sa puissance économique. "Selon que vous soyez puissant ou misérable..." La Chine ne sera jamais (mal)traitée comme l'Irak, insultée comme l'Iran, protégée comme Israël.

Souvenez-vous de M. Aurélien Sallé, aujourd'hui bras droit de Novelli. Il avait monté un site internet qui a fait les gros titres de la presse nationale dans lequel il appelait à boycotter les jeux olympiques de Pékin. Un ou deux ans plus tard, il prenait la position de dire que la Chine est un pays formidable de marchés ouverts et bla bla bla et bla bla bla...

Sinon, je suis globalement d'accord avec vous sur le reste de votre réponse à Croquignol.

Cordialement,

jmp

Écrit par : Jean-Michel Pinon | 30 septembre 2009

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.